Finance durable

La finance durable écologique gagne en importance, tant au niveau national qu’international. Ce développement constitue une chance pour la place financière suisse. Dans ce contexte, l’État joue avant tout un rôle de médiateur, mène un dialogue nourri avec la branche ainsi que les milieux intéressés, et s’engage en faveur de la mise en place d’un cadre réglementaire optimal.  

Le 24 juin 2020, le Conseil fédéral a adopté un rapport et des lignes directrices sur le développement durable dans le secteur financier. L’objectif est de faire de la Suisse l’un des principaux centres mondiaux de services financiers durables. À cet effet, le Conseil fédéral entend aménager les conditions-cadres de manière à améliorer la compétitivité de la place financière suisse et à permettre au secteur financier d’apporter une contribution efficace au développement durable. L’examen approfondi des conditions-cadres devrait s’achever à la fin de 2020. 

 

Dès février 2016, le Conseil fédéral a défini les principes d’une politique cohérente dans le domaine des marchés financiers, qui prend en compte la dimension écologique du développement durable, et a fixé les prochaines étapes en la matière. Fondés sur des mesures relevant de l’économie de marché et sur la transparence, ces principes prennent également en considération les effets à long terme des décisions actuelles.

En juin 2019, le Conseil fédéral a mené une discussion sur une place financière suisse durable et a institué un groupe de travail interne à l’administration fédérale placé sous la direction du Secrétariat d’État aux questions financières internationales (SFI). Celui-ci a notamment pour tâche d’examiner les conséquences que pourrait avoir le plan d’action de l’UE sur la place financière suisse dans le domaine des placements financiers durables. Le Conseil fédéral a chargé le groupe de travail de lui soumettre un rapport présentant les résultats de cet examen et des propositions pour la place financière suisse.

En outre, le groupe de travail a élaboré des bases pour identifier les initiatives internationales auxquelles la Suisse devrait participer. Une fois ces modalités définies, la Suisse a rejoint la Coalition of Finance Ministers for Climate Action en octobre 2019 et l’International Platform on Sustainable Finance en février 2020. La Suisse poursuit son engagement en la matière au sein d’organisations internationales telles que le Fonds monétaire international, l’OCDE, le Conseil de stabilité financière et le G20.

En décembre 2019, le Conseil fédéral a examiné les questions liées à une éventuelle réglementation du marché financier. Il a chargé le Département fédéral des finances (DFF) d’évaluer si des mesures réglementaires étaient nécessaires en matière de transparence, d’obligations de diligence, d’analyse des risques et de stabilité.

Tests de compatibilité climatique

En 2017, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et le Secrétariat d’État aux questions financières internationales (SFI) ont donné la possibilité à toutes les caisses de pensions et assurances de Suisse de faire vérifier gratuitement et sur une base volontaire si leurs portefeuilles d’actions et d’obligations d’entreprises étaient compatibles avec les enjeux climatiques. Proposé à nouveau en 2020, ce test a été étendu aux banques et aux gestionnaires d’actifs. Les résultats devraient être disponibles à l’automne 2020.

 

Informations complémentaires

Dernière modification 26.06.2020

Haut de la page

Contact

Secrétariat d'État aux questions financières internationales SFI

Bundesgasse 3
3003 Berne

info@sif.admin.ch

Imprimer contact

Liens

Office fédéral de l'environnement (OFEV):

https://www.sif.admin.ch/content/sif/fr/home/finanzmarktpolitik/nachhalt_finanzsektor.html