Le FMI félicite la Suisse pour sa politique de lutte contre la pandémie

Au printemps, une équipe de quatre experts du Fonds monétaire international (FMI) a évalué les politiques économique et financière de la Suisse dans le cadre de l'examen annuel du FMI. L'équipe a tenu des vidéoconférences avec des experts de l'administration fédérale, de la Banque nationale suisse (BNS), de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), des autorités cantonales et du secteur privé, et s'est également entretenue avec le conseiller fédéral Ueli Maurer, le président de la BNS Thomas Jordan et le directeur de la FINMA Mark Branson. Le résultat de son examen, après les discussions à Washington et l'adoption par le Conseil d'administration du FMI, a été publié le 21 juin dans le rapport du FMI sur l'examen 2021 de la Suisse au titre de l'article IV.

Le FMI estime que la Suisse a jusqu'à présent bien géré la pandémie de COVID-19, en réussissant notamment à limiter la baisse de la performance économique. En 2020, l'économie suisse a reculé de 3 %, soit moins que celles de la plupart des autres États européens.

IWF-Länderbericht

Selon le FMI, la situation solide des finances publiques et privées au début de la crise, la présence d'une industrie d'exportation compétitive et d'un secteur financier de grande ampleur et bien capitalisé, la faible dépendance à l'égard de secteurs impliquant des contacts physiques, l'existence d'un système de santé bien équipé et la mise en place de mesures d'endiguement ciblées ont permis d'amortir les effets de la pandémie. S'élevant à plus de 10 % du produit intérieur brut (PIB), les mesures d'urgence ciblées prises rapidement par la Suisse pour soutenir les entreprises et garantir les salaires ont également été déterminantes pour limiter le repli de l'économie. Pour l'année 2021, le FMI table sur une croissance du PIB de 3,5 % en Suisse.

À plus long terme, le FMI recommande de promouvoir une croissance durable et numérique à l'aide de mesures efficaces et ciblées. Il convient d'assurer des synergies avec les programmes d'investissement en cours concernant, entre autres, les infrastructures, le climat et la numérisation, ainsi qu'un haut niveau d'efficacité des dépenses.

Enfin, le FMI souligne l'importance de réformes plus profondes pour sauvegarder la prévoyance vieillesse. Il conviendrait, par exemple, de lier l'âge de la retraite à l'espérance de vie, qui est en augmentation.

Des informations complémentaires sur les dossiers actuels du FMI se trouvent sur le site Internet du SFI.

Dernière modification 21.06.2021

Haut de la page

https://www.sif.admin.ch/content/sif/fr/home/dokumentation/fokus/iwf-art4-2021.html