La Suisse participe au volet financier du G20

À l'invitation du Japon, qui préside en 2019 le groupe des vingt principaux pays industrialisés et émergents (G20), la Suisse participe cette année encore au volet financier. Dans ce cadre, le G20 traite des questions clés en lien avec le système économique et financier mondial. La Suisse s'engage activement dans tous les groupes de travail et les réunions préparatoires du volet financier. Elle est ainsi représentée lors de la rencontre entre les hauts représentants des ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales qui se tient à Tokyo les 18 et 19 janvier, tout autant qu'elle sera présente lorsque les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales se réuniront en avril et en juin 2019.

Le volet financier porte principalement sur les actions de coordination propres à garantir la stabilité de l'économie mondiale, sur les mesures structurelles permettant de favoriser durablement la croissance et sur les propositions de réformes relatives au système financier international. Il a pour objectif de prévenir les crises avec davantage d'efficacité et de rapidité et d'enrayer les déséquilibres mondiaux. En outre, il vise à renforcer la stabilité du système financier, économique et monétaire international.

Le Japon a fixé ses propres priorités pour la durée de sa présidence. En matière d'économie mondiale, le pays appelle à surveiller les risques, à lutter contre les déséquilibres mondiaux et à analyser le vieillissement de la population et ses conséquences politiques. Afin de créer les conditions propices à une croissance solide, le Japon souhaite encourager les investissements dans des infrastructures de qualité, adopter des mesures préventives pour réduire les implications financières des catastrophes naturelles, encourager le financement d'assurances-maladie pour les pays en développement et améliorer la soutenabilité à long terme des dettes. Enfin, le pays souhaite définir des mesures permettant de faire face aux changements structurels qui résultent de l'innovation et de la mondialisation. L'accent est ainsi mis sur la fiscalité internationale, sur la segmentation du marché dans le secteur financier ainsi que sur les chances et les risques liés aux innovations financières.

En tant que pays invité, la Suisse soutient autant que possible la présidence du G20 et les priorités fixées par celle-ci. En apportant une contribution de qualité, elle peut faire avancer la discussion de manière constructive et encourager l'obtention d'un compromis. Sa position d'État neutre peut également lui permettre d'assumer le rôle d'intermédiaire et de créer un climat favorable pour pérenniser la participation de la Suisse au volet financier du G20.

 

 

 

Dernière modification 18.01.2019

Haut de la page

https://www.sif.admin.ch/content/sif/fr/home/dokumentation/fokus/die-schweiz-am-finance-track-der-g20.html